top of page

Un concours d'éloquence au Collège Anglade : On en parle ou pas ?!

« Parler, c’est échanger, et c’est changer, en échangeant » (Catherine Kerbrat-Orecchioni, Interactions verbales.)

Le 28 juin, le premier concours d’éloquence du collège Anglade a vu le jour ; un évènement attendu par les élèves comme par les enseignants ! Ce concours a été l’occasion de mettre en lumière les talents de nos orateurs en herbe qui ont saisi cette opportunité pour exprimer leurs idées avec brio et persuasion.

En s’inspirant de plusieurs sources parmi lesquelles Nietzche, De Gaulle ou Simone Veil, ils se sont affrontés devant un jury lors de quatre duels abordant des sujets aussi variés que profonds :

- Faut qu’on parle ?!

- Le mensonge est-il un mal nécessaire ?

- Les adolescents ont-ils des leçons à donner aux adultes ?

- Faut-il mettre les voiles ?

La difficulté de cet exercice portait sur l’argumentation mais également sur le ton à adopter, élément primordial de la mise en voix.

A l’issue des délibérations, la victoire a été attribuée à l’équipe Quintilien face à l’équipe Aristote. Mais tous les orateurs auraient mérité la victoire, face à la qualité de leurs prestations.

  « Dans un concours d’éloquence, il n’y a que des gagnants, car tout le monde a au moins gagné le combat contre la peur » (Bertrand Périer, La Parole est un sport de combat)

Nous remercions donc l’ensemble des participants et la communauté éducative pour nous avoir offert ce voyage au pays de la parole, comme un dernier souvenir fédérateur avant de prendre la route des vacances.


bottom of page