Permis piéton pour les primaires de Langalerie

permis pietons

Cérémonie civique à l’école privée Langalerie où les élèves de CE2 recevaient leur permis piéton délivré par la gendarmerie nationale. Après une journée de formation pédagogique assurée par le gendarme Sébastien Meillat et leur maître Sébastien Lamothe, les 25 écoliers ont tous été admis à leur examen.

Proposée depuis 2006 par la gendarmerie sous l’égide de l’association prévention Maïf, puis par la police nationale avec l’aval de la sécurité routière et la complicité de l’Association des maires de France, ce permis enseigne, au-delà des règles de circulation piétonne, le sens de la responsabilité individuelle. Les formateurs divulguent un ensemble de précautions, de réflexes et d’astuces supplémentaires, permettant aux enfants d’assurer leur propre sécurité. Le « risque piéton » apparaît dès 3 ans, lors de l’entrée en maternelle, avec un premier pic à 8 ans, lors des premiers déplacements seuls de l’enfant. Le deuxième pic se situe à 11 ans lors de l’entrée au collège. Près de la moitié des accidents piétons survient sur le trajet domicile-école, surtout au moment du retour entre 16 heures et 19 heures.

Prendre leur sécurité en main

Le major Roger Lagutère a souligné l’importance du permis piéton et de la formation qui l’accompagne. Avec comme leitmotiv « à pied c’est toi qui te conduit », ce premier apprentissage à la sécurité routière permet aux enfants de découvrir les droits et les devoirs de l’usager de la rue. Tout en les félicitant, il leur a aussi rappelé que c’est à eux de prendre leur sécurité en main, « vous ne serez jamais si bien protégé que par vous-même ».

Une sensibilisation au danger et une responsabilisation dans la façon de le gérer qui semblent avoir été entendues par les jeunes. Avec, en plus, un sentiment de fierté bien compréhensible à l’obtention de ce passeport où les meilleurs ont obtenu 20 sur 20.

Imprimer E-mail